logoplanetastr67

 

Mise à jour 22 Juin 2019

CYCLE DE CONFÉRENCES :
« IL Y A 50 ANS, ON A MARCHÉ SUR LA LUNE »

Organisé par le Palais de la Découverte en Mai/juin 2019

Au Palais de la Découverte Av F Roosevelt Paris 8.

Les Mercredis 15 Mai , 22 Mai , 29 Mai , 5 Juin et 12 Juin 2019

 

Photos : JPM et DB pour l'ambiance (les photos avec plus de résolution peuvent m'être demandées directement)

Les photos des slides sont de la présentation de l'auteur.  Voir les crédits des autres photos et des animations.

Les conférences devraient être mises en ligne par la Palais.

 

Ces conférences ont été filmées en vidéo (grâce à UNICNAM et IDF TV, merci à Laurent Dongé) et sont accessibles sur Internet  

On la trouve à cette adresse   disponible dans qq jours

 

 

Il n’est pas question pour moi de faire un compte rendu de chaque présentation étant donné, que j’y ai participé, mais je diffuse quelques photos et références pour chaque présentation.

 

LES CONFÉRENCES :

 

En pleine guerre froide, le 25 mai 1961, le président américain John Kennedy lance le programme spatial Apollo pour reconquérir le prestige américain face aux succès de l’astronautique soviétique. Le 20 juillet 1969, au cours de la mission Apollo 11, Neil Armstrong et Buzz Aldrin foulent pour la première fois le sol lunaire. Six autres lancements suivent jusqu’à Apollo 17. Au-delà du courage de ces pionniers, cet exploit relève de défis techniques et industriels sans précédent.

Quels sont les héritages culturels, humains et scientifiques de ces 12 hommes qui ont marché sur la Lune et des 400 000 autres qui ont participé au programme ? Que sont devenus ces savoir-faire technologiques ? Retournerons-nous sur la Lune dans un avenir proche ?

 

15 mai : LA CONQUÊTE LUNAIRE : COMMENT A-T-ELLE COMMENCÉ ?

Ou la lutte entre l’Allemand Werner von Braun et le Soviétique Sergei Korolev…

Jean-Pierre Martin, physicien, membre de la Société astronomique de France.

 

22 mai : SATURN V, LA "MACHINE LUNAIRE"

Ou comment le puissant lanceur Saturn V a fait gagner la course à la Lune à la mission Apollo et aux Américains.

Rémi Tropé, médiateur scientifique au planétarium du Palais de la découverte.

 

29 mai : FORMATION DE LA LUNE : CE QUE NOUS ONT APPRIS LES VOLS APOLLO

Ou les révélations des échantillons lunaires.

Charles Frankel, spécialiste de la géologie des planètes.

 

5 juin : LES EXPLOITS DES MISSIONS APOLLO : 12 HOMMES SUR LA LUNE !

Ou comment la Nasa a géré le risque de missions toujours plus complexes et ambitieuses.

Philippe Henarejos, journaliste scientifique.

 

12 juin : ET SI ON Y RETOURNAIT ?

Discussion sur les projets d’agences de divers pays, débat mené par JP Martin.

Philippe Coué, ingénieur, auteur et conférencier, membre de l’International Academy of Astronautics (IAA) ;

Bernard Foing, astrophysicien spatial de l’Agence spatiale européenne (ESA) à l’ESTEC, directeur de l’International Lunar Exploration Working Group  & EuroMoonMars ;

Claudie Haigneré, astronaute, ESA ;

 

 

 

LA CONQUÊTE LUNAIRE : COMMENT A-T-ELLE COMMENCÉ, par JP Martin le 15 Mai 2019.

 

Vidéo : à venir

 

 

Une image contenant personne, intérieur

Description générée automatiquement

 

 

Une image contenant personne, intérieur, mur, homme

Description générée automatiquement

 

La conquête lunaire date effectivement de ce 20 juillet 1969, où des Hommes ont mis pour la première fois les pieds sur notre satellite. Mais cette histoire avait commencé bien avant, en fait un peu avant la dernière guerre. Un étudiant, W von Braun s’intéressait aux fusées. Malheureusement la guerre se profilait et tous les efforts scientifiques sont mis sur les engins de mort (V2…) .

 

 

En 1945, la fin de la guerre étant proche Von Braun choisit de se livrer aux Américains, qui le recherche d’ailleurs (opération « paperclip ») pour profiter de ses savoirs. Il est rapatrié aux USA avec une partie de son équipe et de son matériel, et se met à faire ce qu’il sait faire…des fusées !

 

 

 

 

 

 

 

 


http://www.planetastronomy.com/special/2019-special/08mar/clip_image009.pngParallèlement de l’autre côté, les Soviétiques chargent Sergei Korolev de récupérer les restes et de mettre au point une industrie spatiale. Ce qu’il réussit à faire, car organisateur hors pair, il trouve même de nombreux techniciens allemands pour l’aider.

C’est décidé la compétition spatiale ce sera Von Braun contre Korolev! 

 

Von Braun à gauche, Korolev à droite.

 

 

 

 

 

J’ai donné cette conférence de nombreuses fois en cette année anniversaire, pour la suite et plus de détails on peut se tourner par exemple vers :

 

Conférence mensuelle SAF du 8 Mars sur le même sujet.

 

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

SATURN 5 : LA MACHINE LUNAIRE par Rémi Tropé le 22 Mai 2019.

 

Vidéo : à venir.

 

 

 

Une image contenant intérieur, mur, personne, assis

Description générée automatiquement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une image contenant intérieur, mur, table, personne

Description générée automatiquement

Rémi Tropé est médiateur scientifique au département astronomie-astrophysique du Palais de la découverte depuis 25 ans.

 

À l'origine musicien, il s'est reconverti pour se tourner vers la vulgarisation scientifique, afin de faire partager à tout un chacun ses passions.

 

 

 

Présenter la fusée Saturn V, sera pour lui l'occasion de faire découvrir au public présent, la "machine" qui a permis à l'homme de réaliser un vieux rêve : "quitter ce monde, et marcher pour la première fois, sur une des terres du ciel".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une image contenant musique

Description générée automatiquement

 

Dessin original de la NASA à l’époque de la fusée Saturn 5.

 

 

Le premier étage était basé sur 5 moteurs F1 utilisant du Kérosène et de l’Oxygène liquide. C’est un des moteurs les plus puissants au monde.

 

En revanche pour les autres étages on a fait plus révolutionnaire en utilisant de l’Hydrogène et de l’Oxygène liquides.

 

Ces moteurs (J2) peuvent être ré-allumés en vol.

 

Tous ces moteurs fusée sont développés par Rocketdyne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lanceur Saturn 5 est le plus puissant parmi tous les lanceurs, même parmi les lanceurs actuels.

C’est aussi le plus grand : 111 m de haute.

 

 

C’est la série de lanceurs qui n’a connu aucun échec !

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

FORMATION DE LA LUNE : CE QUE NOUS ONT APPRIS LES VOLS APOLLO par Ch Frankel le 29 Mai 2019.

 

Vidéo : à venir.

 

Une image contenant personne, intérieur, mur

Description générée automatiquement

 

 

 

Une image contenant personne, intérieur, vin, mur

Description générée automatiquement

Charles Frankel (à droite sur la photo) avec son dernier ouvrage : L'aventure Apollo

Comment ils ont décroché la Lune chez Dunod.

 

Né à Paris de père français et de mère américaine, Charles Frankel a poursuivi des études de géologie et de planétologie aux Etats-Unis dans les années 70, au lendemain des vols Apollo, avec la vocation de devenir lui-même astronaute.

Il a donc très vite croisé le chemin de ses héros —les explorateurs lunaires Alan Shepard, Pete Conrad et Harrison Schmitt— et a monté plusieurs projets et expéditions avec eux.

 

Lorsque le programme spatial américain s’est détourné de l’exploration lunaire et martienne, Charles Frankel est revenu en France dans les années 90, pour se consacrer à la vulgarisation scientifique, écrite et audiovisuelle.

 

 

 

 

Dans les années 2000, lors du redémarrage des projets de vols pilotés vers la Lune et Mars, il est retourné aux Etats-Unis pour participer à des simulations de ces futures missions dans l’Arctique et dans le désert de l’Utah, pour le compte de la NASA et de la Mars Society, tout en enseignant la planétologie à l’Université de Middlebury dans le Vermont.

 

 

Il est particulièrement indiqué pour commenter les roches lunaires rapportées sur Terre par les astronautes.

 

 

 

Quelques commentaires de Charles pris au cours de sa conférence :

 

On se pose au lever du jour (lunaire) car on a besoin des ombres pour atterrir !

Lors de la première mission (Apollo 11) on avait accordé à Armstrong que 10 minutes pour ramasser des échantillons.

 

Ceux-ci sont principalement du basalte riche en Ti et pauvre en éléments volatils. Datation : 3,7 Ga.

En fait on ne voulait pas prendre de risque pour le premier alunissage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre Apollo 12 se pose dans un champ de lave, un bassin d’impact envahi par les laves. Ils effectuent deux sorties de 4 heures.

Le basalte est moins riche en Ti que pour A11, il est aussi plus jeune : 3,2 Ga.

Ils ont aussi trouvé une brèche d’impact (fragments mixtes suite à l’impact d’une météorite avec le sol) qui possède la particularité d’être pauvre en Europium.

 

 

Une image contenant intérieur, homme, mur, personne

Description générée automatiquement

Apollo 14 se pose à 20 m de sa cible, dans un site de hautes terres (Fra Mauro), le sol est couvert de brèches, dont une très grosse (9 kg) baptisée Big Bertha.

 

 

 

 

 

Une remarque, il semblerait que sur cet échantillon on ait trouvé récemment un fragment de roche terrestre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apollo 15, en bordure de la Mer des Pluies près du Mont Hadley. 3 EVA effectuées de durée totale 19 heures.

James Irwin a un léger infarctus sur la Lune

Dave Scott effectue la fameuse expérience de Galilée sur la gravité avec une plume et un marteau.

 

C’est à partir d’Apollo 15 que l’on a utilisé le rover sur la Lune.

En tout sur les 3 dernières missions il a roulé plus de 30 km.

 

Au cours d’une des sorties, on a trouvé une roche qui a aussitôt été baptisée « roche de la Genèse ».

On croyait que c’était une roche très ancienne, ses caractéristiques sont : 270 grammes, anorthosite composée de feldspath plagioclase. C’est un échantillon à priori unique et vieux de 4 Ga.

 

 

Le temps passant Charles doit conclure et passe les vols A 16 et 17.

 

Les échantillons lunaires confirment l’océan de magma et la formation de la Lune due à un choc avec un corps de la taille de Mars quelques dizaines de millions d’années après la formation du Système Solaire.

 

 

 

 

Une image contenant intérieur, mur, table, personne

Description générée automatiquement

 

 

 

Terre-Lune planète double :

https://luth.obspm.fr/~luthier/mottez/haute_maurienne_2008/lune.pdf

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

LES EXPLOITS DES MISSIONS APOLLO : 12 HOMMES SUR LA LUNE ! par Ph Henarejos le 5 Juin 2019.

 

 

Vidéo : à venir.

 

 

Une image contenant personne, intérieur

Description générée automatiquement

 

 

 

Une image contenant intérieur, équipement électronique, personne, homme

Description générée automatiquement

Philippe Henarejos est journaliste scientifique, rédacteur en chef de la revue Ciel et Espace.

Passionné par les missions Apollo, il a contacté de nombreux acteurs de cette épopée pour écrire son livre « Ils ont marché sur la Lune », livre qui se concentre sur ce que les astronautes ont fait sur la Lune, afin de raconter dans le détail la première exploration humaine de notre satellite.

 

Il est en plus l’auteur d’une dizaine d’ouvrages de vulgarisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici les points essentiels de sa présentation.

 

Apollo 11 : apprendre à marcher sur la Lune.

 

Apollo 12 : la randonnée lunaire, vers Surveyor 3 notamment

 

Apollo 14 : le temps des erreurs. Les astronautes ont eu du mal à se repérer et n’ont pas atteint le cratère prévu pour l’exploration au sol.

 

 

 

Une image contenant terrain, bâtiment

Description générée automatiquement

Apollo 15 : l’âge d’or des explorateurs lunaires. Les astronautes ont l’idée d’ouvrir le « toit » du LEM pour faire un panorama afin d’avoir une vue d’ensemble de la situation.

 

À partir d’Apollo 15, les astronautes utilisent un rover qui possède lui aussi une caméra, qui peut être pilotée depuis la Terre.

 

 

Apollo 16 : les volcans sur la Lune.

 

Apollo 17 : la dernière mission avec un vrai géologue.

 

 

Une image contenant extérieur, nature, terrain

Description générée automatiquement

Adieu la Lune !!!

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

Vidéo : à venir.

 

ET SI ON Y RETOURNAIT ? TABLE RONDE du 12 Juin 2019.

 

Vidéo : à venir

 

 

 

Une image contenant intérieur, plancher, mur, personne

Description générée automatiquement

 

 

 

 

Une image contenant personne, plancher, intérieur, mur

Description générée automatiquement

 

Les participants à cette table ronde, de gauche à droite :

JP Martin Physicien, SAF, modérateur des débats ;

Philippe Coué, ingénieur, auteur et conférencier, membre de l’International Academy of Astronautics (IAA) ;

Bernard Foing, astrophysicien spatial de l’Agence spatiale européenne (ESA) à l’ESTEC, directeur de l’International Lunar Exploration Working Group & EuroMoonMars ;

Claudie Haigneré, astronaute, ESA ancienne Présidente d’Universcience.

 

 

Voici les thèmes qui ont été abordés :

 

Une image contenant personne, intérieur, mur, scène

Description générée automatiquement

Très nombreux public pour un débat passionnant.

 

 

Une image contenant personne, debout, mur, homme

Description générée automatiquement

À quand les prochains vols vers la Lune ??

 

 

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

 

 

 

Bon ciel à tous

 

 

Jean Pierre Martin   Président de la commission de cosmologie de la SAF

www.planetastronomy.com

Abonnez-vous gratuitement aux astronews du site en envoyant votre nom et e-mail.