http://www.planetastronomy.com/special/2015-special/20sep/clip_image002.jpg                         

 

Mise à jour : 13 Nov 2014.

 

   ATTERRISSAGE PHILAE EN DIRECT

 *** Voir CR de l'atterrissage en direct sur ce site.

*** Mise à jour du 13 Novembre :

Merci à tous pour votre patience et indulgence hier lors de l'évènement à la Cité des Sciences, comme vous l'avez remarqué, nous avons été honoré par la vite du Président de la République et de nombreux ministres et l'accès a été difficile.

 

 

Cela a perturbé un peu notre organisation pour l'accès à l'auditorium du public, car nous ne pouvions pas diffuser l'information sur cette visite pour des raisons de sécurité et nous vous prions de nous en excuser.

 

 

 

 

 

 

 

Néanmoins, l'opération a été un succès technique (à priori on est posé, même si cela a pu être après un rebond) publique (plus de 2000 personnes à la Cité des Sciences) et médiatique (pour une fois nos principales chaines TV et radio ont couvert cet évènement).
Une riche documentation vous a aussi été fournie.

 

 

Bravo vive l'Europe et vive la Science.

 

Photo de Philae quittant Rosetta.

ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

 

Autres images disponibles à la DLR.

 

 

 

 

Compte rendu plus détaillé et photos dans quelques jours.

 

*** Mise à jour du 11 Novembre : pour ceux qui ne pourront pas venir demain à la Cité des Sciences à 15H30 assister à l'atterrissage en direct, différentes options s'offrent à vous : voir infos du CNES  ou de l'ESA.

*** Mise à jour du 7 Novembre : deux belles infographies découvertes par Gilles.  voir plus bas

*** Mise à jour du 5 Novembre : voir page CNES : en route vers l'orbite de largage!

*** Mise à jour du 31 Octobre : voir film plus bas

*** Mise à jour du 15 Octobre  ci après communiqué de l'ESA : voir plus bas

*** Mise à jour du 20 Octobre : Rendez-vous  le 12 Nov à partir de 15H30 dans le Hall de la Cité des Sciences 

*** Mise à jour du 24 Octobre : ça sent le Soufre!!!  voir plus bas.

*** Mise à jour du 27 Octobre : quelques superbes images, voir plus bas

 

 

Plus d'informations sur la page de la Cité des Sciences et de l'industrie dédiée à cette manifestation.

 

 

film d'animation du noyau de la comète basé sur les images de la NavCam ; à voir absolument :

http://www.youtube.com/watch?v=d5PeN_8PRg8&feature=youtu.be

 

le voici aussi :

vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, ça y est le suspens est rompu, la date et l’horaire prévus pour l’atterrissage de Philae sur la comète 67P/ Churyumaov Gerasimenko sont enfin dévoilés par l’ESA, ce sera le MERCREDI 12 NOVEMBRE dans l’après midi.

 

 

C’est le mercredi 12 Novembre dans l’après midi (à ce jour : 16H00 pour le public, 15H30 ), le clou du spectacle : la SAF en partenariat avec le CNES et Universcience, montrera en direct au public à la Cité des Sciences et de l'Industrie  l’arrivée en direct de Philae sur la comète, comme nous l’avions fait pour Titan ou les missions martiennes.

 

Grand moment d’astronomie avec la participation de nombreux scientifiques de la mission et liaison directe avec Darmstadt, le centre de mission. Toutes les images et commentaires techniques.

Entrée libre dans l'auditorium (limitée) et devant l'écran géant du Hall d'accueil. Pas de réservation possible.

 

 

Venez nombreux assister à cet évènement scientifique unique.

 

 

Les personnalités prévues à ce jour (peut évoluer) soit à Paris soit à Darmstadt :

 

Antonella BARUCCI, Jean-Loup BERTEAUX, Jean-Pierre BIBRING, Nicolas BIVER, Dominique LEE-MORVAN,

André BRACK, André BRAHIC, Jean-Loup CHRÉTIEN,  Hervé COTTIN, Jacques CROVISIER,

Stéphane ERARD,  François FORGET, Claudie HAIGNERÉ,Alain HERIQUE,

Wlodek KOFMAN, Philippe LAMY, Jean-Pierre LEBRETON, Roland LEHOUCQ,

Annie-Chantal LEVASSEUR-REGOURD, Jean-Pierre LUMINET, François RAULIN,

Francis ROCARD, Dr Stephan ULAMEC,  …..

 

Nous serons en liaison avec la Cité de l'Espace de Toulouse qui fait aussi une très grande opération sur la région.

Plus détails avec notre ami Philippe Droneau Directeur des Publics.

 

Une documentation sur la mission sera fournie au public.

Nombreuses interventions, conférences et images « live » de la descente et sur site.

 

 

T0 = Séparation de Philae.

 

Le 12 Nov 2014 : Site J : T0 = 8H35 TU (9H35 Paris)          Site C : T0 = 13H04 TU (14H04 Paris)

 

Les phases de l’atterrissage qui sont prévues à ce jour :

 

T0 - 11h

Dernière détermination d’orbite, décision de GO/NOGO

T0 - 7,5 h

Chargement des télécommandes de séparation à Philae

T0 - 7 h

Décision GO/NOGO, envoi des télécommandes

T0 -  2 h

Orientation de Rosetta pour l’éjection de Philae

T0

Séparation de Philae  J : T0 = 8H35 TU (9H35 Paris)          C : T0 = 13H04 TU (14H04 Paris) Images de Rosetta par Philae et de Philae par Rosetta

T0 + 1h

Rosetta pointe Philae. Caméra de descente activée.

T0 + 2h

Réception image « d’adieu » de Philae prise par l’orbiteur au moment de la séparation

T0 + 7h

Atterrissage      J : 16H00 TU (17H00 Paris)         
C : 17H30 TU (18H30 Paris)

T0 + 7h30

Réception du panorama post atterrissage pris par les caméras CIVA embarquées sur Philae

T0 + 8h

Début de la première séquence scientifique (FSS)

T0 + 50h

Début de la phase scientifique long terme (LTS)

 

 

 

 

 

 

À voir au Palais de la Découverte :

 

Dans le cadre de la mission Rosetta de l'ESA, le Palais de la découverte a réalisé une expérience « Fabriquons une comète ».

Cette démonstration, conçue en partenariat avec le CNRS (Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au LPC2E, Orléans) et avec le soutien de l’ESA, est menée dans le cadre de l’animation « Un chercheur, une manip ». Elle consiste à reproduire les conditions physiques de la surface d’un noyau cométaire et les conditions de formation des jets de matière.

 

 

http://www.esa.int/var/esa/storage/images/esa_multimedia/images/2014/09/rosetta/14837579-1-eng-GB/Rosetta_medium.jpg

 

Le milieu est constitué de glace carbonique, d’eau et de carbone sous forme de grains qui sont ensuite placés dans un récipient.

Ils sont ensuite recouverts de carbone et le tout est placé sous vide.

La densité du milieu, de l’ordre de 0,5, reproduit bien celle d’un noyau cométaire.

 

Lorsque l’ensemble est placé sous une lampe simulant l’éclairement par le Soleil, des jets de matière se forment très rapidement. Leur intensité et leur durée sont liées à la quantité de carbone et à la non-planéité de la surface éclairée. Un système de piégeage par de l’azote liquide permet d’absorber l’humidité produite par la sublimation de la glace. Il est ainsi possible de maintenir cette simulation de surface cométaire pendant environ 30 minutes.

 

La démonstration sera présentée au public du 14 octobre au 14 décembre 2014. Des panneaux et des vidéos offriront un support à cette présentation, afin d’établir un échange scientifique avec le public pendant et après la démonstration.

 

 

 

 

 

 

 

Les dernières photos (qui sont dévoilées  avec une réelle parcimonie, malheureusement. Pour ainsi dire très peu de photos d’Osiris, heureusement il reste la Navcam).

 

Voice le site J, le lieu d’atterrissage principal prise par Osiris le 15 sept :

 

Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

 

 

On voit sur cette animation gif, un modèle du noyau de 67P qui évolue sous nos yeux.

 

 

Bon ciel à tous et que la Force soit avec Rosetta et Philae pour cette dernière étape.

 

 

Pour tous renseignements : rosetta@planetastronomy.com ou la SAF : 01 42 24 13 74

 

 

Mise à jour du 15 Oct

Paris, le 15 Octobre 2014

 

L'ESA confirme le site d'atterrissage principal de la mission Rosetta

 

L'ESA vient de donner son feu vert pour que la sonde Rosetta largue son atterrisseur Philae en direction de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko le 12 novembre, pour ce qui sera peut-être le premier atterrissage jamais réalisé sur ce type d'objet.

 Le choix du site d'atterrissage de Philae, désigné par la lettre « J » et situé sur le plus petit des deux lobes de la comète, a été confirmé le 14 octobre à l'issue d'une revue d'aptitude opérationnelle approfondie.

 Depuis son arrivée, l'orbiteur Rosetta a réalisé une cartographie et une étude scientifique sans précédent de la comète, vestige des premières étapes de la formation de notre Système solaire il y a 4,6 milliards d'années.

 Tout en effectuant ces analyses, la sonde s'est peu à peu rapprochée de sa cible : parvenue le 6 août à une distance de 100 km, elle n'est maintenant qu'à 10 km du centre de cet objet de 4 km de long. Elle peut ainsi étudier de plus près le site d'atterrissage principal et le site de secours afin de compléter son évaluation des risques, et notamment sa cartographie du terrain.

 

Le choix définitif du site « J » confirme également le déroulement de la séquence conduisant à l'atterrissage.

Rosetta larguera Philae le 12 novembre à 08h35 TU/09h35 heure de Paris, alors qu'elle se trouvera à une distance d'environ 22,5 km du centre de la comète ; l'atterrissage aura lieu approximativement sept heures plus tard, soit vers 15h30 TU/16h30 heure de Paris.

Étant donné que le signal à sens unique qu'enverra Rosetta vers la Terre mettra 28 minutes et 20 secondes pour arriver à destination, la confirmation de la séparation parviendra aux stations sol à 9h03 TU/10h03 heure de Paris, et celle de l'atterrissage vers 16h00 TU/17h00 heure de Paris.

« Nous savons maintenant exactement où l'atterrisseur va se poser, ce qui est une étape importante de la très délicate mais captivante séquence d'opérations qui s'annonce. Toutefois, il reste encore une série d'étapes clés à franchir avant le feu vert définitif pour l'atterrissage », explique Fred Jansen, responsable de la mission Rosetta à l'ESA. 

En effet, avant d'autoriser la séparation, il faudra d'abord que l'équipe en charge de la dynamique de vol confirme, le 11 novembre, que Rosetta se trouve bien sur la bonne trajectoire pour libérer l'atterrisseur.

D'autres décisions devront être prises dans la nuit du 11 au 12 novembre concernant la transmission des commandes, avant la confirmation définitive que l'atterrisseur est prêt pour la séparation.

Une courte manœuvre destinée à positionner Rosetta pour qu'elle place Philae sur la bonne trajectoire en direction du site d'atterrissage devra être effectuée environ deux heures avant la séparation.

Le feu vert définitif ne pourra être donné qu'à l'issue de cette manœuvre.

 Après avoir largué Philae, Rosetta s'éloignera de la comète avant une nouvelle manœuvre lui permettant d'entrer en communication avec l'atterrisseur.

 

"Si un seul voyant est au rouge, nous devrons interrompre la séquence des opérations et en établir une nouvelle, en nous assurant que l'atterrissage peut de nouveau être tenté sans faire courir de risque à Rosetta », explique Fred  Jansen.

 

Si tout se passe bien, Rosetta et son atterrisseur commenceront à communiquer environ deux heures après la séparation.

 

Pendant les sept heures que durera sa descente vers le noyau, Philae, après un dernier cliché de Rosetta, prendra un certain nombre d'images et conduira des expériences scientifiques, prélevant notamment des échantillons de la poussière, du gaz et du plasma entourant la comète.

 Les premières images de cette séquence nous parviendront quelques heures après la séparation.

 Après avoir touché le sol, Philae réalisera des vues panoramiques de son environnement, que l'on espère également recevoir au bout de quelques heures.

 La première phase d'activités scientifiques à la surface commencera environ une heure après l'atterrissage de Philae et durera 64 heures, ce qui correspond à la durée d'autonomie de la pile.

 La poursuite de ces activités dépendra de la quantité d'énergie que  la batterie de Philae sera capable d'emmagasiner, elle-même liée à la quantité de poussière qui se sera accumulée sur les panneaux solaires.

 Par la suite, la comète se rapprochant progressivement du Soleil, la température à l'intérieur de l'atterrisseur atteindra des niveaux trop élevés pour qu'il puisse continuer à fonctionner, et la mission scientifique de Philae arrivera vraisemblablement à terme en mars 2015.

 De son côté, l'orbiteur Rosetta poursuivra sa mission pendant encore plusieurs mois. Il accompagnera la comète et étudiera l'évolution de son activité jusqu'à ce qu'elle arrive au plus près du Soleil, en août 2015, puis lorsqu'elle s'en éloignera.

 

Cette mission sans précédent, qui va permettre d'étudier l'activité cométaire, nous livrera des informations cruciales sur la formation du Système solaire, la présence de l'eau, et peut-être l'origine de la vie sur Terre...

 

La séquence précise des opérations, avec les différentes étapes conduisant à la séparation, sera publiée sous peu.

dernière image en date : selfie à 16km de la comète.

retour début page

 

 

 

Mise à jour du 24 Octobre : ça sent le Soufre

 

 

Rosetta est à 8km de la surface de la comète, et nous avons quelques photos haute résolution de cette surface, notamment 
celle-ci (attention 3MB)  composite de 4 photos de la NavCam (heureusement on a la NavCam, car les photos d'Osiris se font plus que rares). elle date du 18 Octobre 2014,  65cm par pixel!!

 

De plus, le noyau semble montrer des signes d'augmentation d'activité comme on le voit ici sur cette photo d'Osiris du 20 Oct.

 

Mais le plus intéressant vient de l'analyseur ROSINA à bord de l'orbiteur, c'est un spectromètre qui "renifle" ce qui est émis par le noyau; et ......cela ne sent pas bon : du Soufre et de l'Hydrogène sulfuré (les œufs pourris)!

 

Jusqu'à présent voici ce qui a été mesuré par ROSINA :

 

 

 

déjà détecté détecté récemment
Eau (H2O) Formaldéhyde (CH2O)
Monoxyde de Carbone (CO) Hydrogène sulfuré (H2S)
Dioxyde de Carbone (CO2) Cyanure d'Hydrogène (HCN)
Ammoniac (NH3) Dioxyde de Soufre (SO2)
Méthane (CH4) Bisulfure Carbone  (CS2)
Méthanol (CH3OH)  

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit sur la courbe à gauche le relevé de Rosina du 10 Octobre montrant clairement le spectre du Soufre et de H2S.

  K. Altweg Université de Berne )

Bref si vous étiez sur la comète, vous ne voudriez pas y rester!!!

 

À suivre

 

 

Mise à jour du 27 Octobre : quelques nouvelles images.

 

 

J'ai trouvé quelques belles images sur Internet, notamment celle-ci de Frédéric Tapissier, qui a reconstitué cette vue le la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko à partir d'images issue de la nav cam de la sonde Roseta prise le 8 ocotbre.

 ( http://www.esa.int/spaceinimages/Images ... ber_NavCam ) en essayant de corriger les importantes erreurs de parallaxe

 

Copyright ESA/Rosetta/NAVCAM / Frédéric TAPISSIER 2014

 

 

 

De plus notre ami Gilles dawidowicz, nous fait parvenir aussi quelques URL d'images trouvées sur le Net:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une image de la Navcam retraitée et recalibrée du "col" du noyau de la comète où l'on voit le dégazage. (8km d'altitude)

Le rocher situé au centre a été baptisé Cheops, il est de la taille d'une maison.

 

Le noyau de la comète 67P. Image prise le 18 octobre 2014 par la NavCam à près de 7,9 km de la surface (résolution de 67 cm/pixel environ ; champ de 690 m de côté ; pose de 6 s). Crédits : ESA/Rosetta/NavCam

 

Frédéric Castel nous propose Une petite vidéo prise à bord de l'ISS et montrant la difficulté de bien viser pour faire atterrir Philae.

 

 

Mise à jour du 31 Octobre : une nouvelle vidéo publiée par l'ESA concernant ce qui va se passer le 12 Nov et après.

 

vidéo

 

 

 

 

 

Mise à jour du 7 Novembre : deux belles infographies du CNES découvertes par Gilles:

 

les différentes étapes de l'atterrissage :

 

 

en cliquant sur l'image on a plus de résolution.

 

 

 

voir aussi tous les chiffres clé concernant la mission Rosetta.

 

 

 

 

 

GO GO GO Philae!!!

 

retour début page

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Le dossier Rosetta sur ce site.

 

On trouvera davantage d'informations au sujet de ces manœuvres sur le blog de Rosetta : http://blogs.esa.int/rosetta/

 

Tous les détails sur les instruments du lander chez nos amis de Universe Today.

 

 

 

 

chickens_up.gif

 

 

Bonne Lecture à tous.

 

 

 

C'est tout pour aujourd'hui!!

 

Bon ciel à tous!

 

JEAN PIERRE MARTIN

Abonnez-vous gratuitement aux astronews du site en envoyant votre e-mail.