logoplanetastr67

 

Mise à jour 15 Avril 2024.

Une image contenant capture d’écran, Graphique, Bleu électrique, Police

Description générée automatiquement

CONFÉRENCE MENSUELLE

De Bruno SICARDY

Prof. Émérite Sorbonne Université

IMCCE Observatoire de Paris

« LES OCCULTATIONS STELLAIRES :

DE LA SÉRENDIPITÉ À LA PHYSIQUE »

Organisée par la SAF

En présence du public et en vidéo (direct) sur canal YouTube SAF

Le Mercredi 10 Avril 2024 à 19H00

 

Photos : JPM, MC, TM et JCB pour l'ambiance. (Les photos avec plus de résolution peuvent m'être demandées directement)

Les photos des slides sont de la présentation de l'auteur. Voir les crédits des autres photos si nécessaire

La présentation est disponible sur ma liaison ftp ,

Rentrer le mot de passe, puis aller à CONFÉRENCES SAF ensuite SAISON 2023/2024 ;

Elle s’appelle : SAF_B_Sicardy_2024.pdf

 

Ceux qui n'ont pas les mots de passe doivent aussi me contacter avant..

 

La vidéo de la réunion avec les animations est accessible à cet URL : https://youtu.be/y-hNzoS6FMI

 

Tous les autres enregistrements des conférences mensuelles sont accessibles sur la playlist des conférences mensuelles d’Astronomie de notre chaine YouTube SAF.

 

La conférence débute par la remise du Prix Janssen 2023 de la SAF à B Sicardy par Sylvain Bouley, Président de la SAF.

 

Une image contenant habits, personne, Visage humain, intérieur

Description générée automatiquementVoici le communiqué de presse publié à cette occasion :

 

La Société astronomique de France (SAF) remet son prestigieux prix international d’astronomie, le Prix Jules Janssen, au professeur Bruno Sicardy (France) pour l’ensemble de ses travaux scientifiques et sa co-découverte des anneaux de Neptune. La remise de la médaille sera faite par le professeur Sylvain Bouley, Président de la Société Astronomique de France, le mercredi 10 avril 2024. La cérémonie aura lieu au CNAM (292, rue Saint-Martin 75003 Paris, ­Amphi Abbé Grégoire, entrée gratuite et inscription obligatoire) à 19h00, durant laquelle Bruno Sicardy donnera la conférence Les occultations stellaires : de la sérendipité à la physique.

 

 

 

 

Le célèbre astronome Jules Janssen (1824-1907), président de la SAF entre 1895 et 1897, a créé un certain nombre de prix parmi lesquels – le plus connu – est celui que décerne chaque année, depuis 1897, la Société astronomique de France. Ce prix est alternativement attribué à un astronome français et à un astronome étranger pour la valeur internationale de ses travaux scientifiques ainsi que pour sa contribution à la large diffusion des sciences de l’Univers. Parmi les lauréats du prix, citons notamment : Percival Lowell (1904), Max Wolf (1912), Arthur Stanley Eddington (1928), Robert Esnault-Pelterie (1930), Albert Einstein (1931), Michel Mayor (1998),Thérèse Encrenaz (2007), Catherine Cesarsky (2009), Françoise Combes (2017), Hubert Reeves (2019), Ewine van Dishoeck (2020).

 

Bruno Sicardy a co-découvert en 1984 les anneaux de Neptune au cours d’une occultation observée simultanément depuis l’Observatoire de La Silla (ESO) par l’équipe du français André Brahic de l’Observatoire de Paris, et depuis le Cerro Tololo Interamerican Observatory par l’équipe du professeur américain William Hubbard.

 

Sicardy consacre ensuite l’essentiel de ses travaux à l’observation et à l’étude de la dynamique des anneaux et atmosphères planétaires, ainsi qu’à la dynamique des disques protoplanétaires. Il soutient sa thèse, intitulée Étude observationnelle, analytique et numérique des environnements planétaires : applications aux anneaux de Saturne et d’Uranus et aux arcs de Neptune, à Paris 7 en 1988 sous la direction d’André Brahic. L’astéroïde (6280) Sicardy a été nommé en son honneur. Il s’est vu décerner le prix 2019 Paul Doisteau-Emile Blutet de l’Académie des sciences, au cours d’une cérémonie qui est déroulée sous la coupole de l’Institut de France, le 15 octobre 2019.

 

Liste complète des lauréats du Prix Jules Janssen ICI

 

 

Une image contenant intérieur, habits, auditorium, bâtiment

Description générée automatiquement

 

 

Une centaine de spectateurs dans la salle et 65 sur YouTube.

 

Une explication du titre, pour ceux qui ne sont pas familiers avec le mot sérendipité : faire par hasard des découvertes intéressantes.

 

Et c’est en fait ce qui s’applique à notre conférencier au cours de sa vie professionnelle, qui se définit comme un astronome globe-trotteur.

 

La vidéo entre dans tous les détails de sa vie d’astronome, la consulter pour toutes les informations, je ne reprends quelques points saillants.

 

 

OCCULTATION DES ANNEAUX D’URANUS EN 1980.

 

Une image contenant texte, capture d’écran, noir et blanc, monochrome

Description générée automatiquement

Découvert depuis l’ESO au Chili de ces anneaux lors du passage de la planète devant une étoile.

 

Plus tard ces anneaux ont été imagés par Voyager 2 en 1986.

 

Surprise : ils étaient très fins et denses.

Ils étaient en fait confinés par des satellites « bergers » ou gardiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

OCCULTATION DES ANNEAUX DE NEPTUNE EN 1984.

 

En 1984, il découvre les anneaux de Neptune en compagnie de André Brahic et de William Hubbard, depuis La Silla au Chili.

 

Une image contenant noir, espace, noir et blanc, cercle

Description générée automatiquement

En fait les occultations sont si fines que ce ne sont pas des anneaux complets mais plutôt des arcs de surdensités.

 

 

Il y en avait trois dans l’anneau Adams, baptisés évidemment : Liberté Égalité et Fraternité. Que l’on voit parfaitement sur cette photo de Voyager.

Plus tard on en découvrira d’autres.

 

Ces anneaux ont été redécouvert par Voyager 2 en 1989.

 

Il fallait aussi expliquer ces arcs : les résonances de Lindblad où le satellite Galatée joue un rôle. Voir le cours de B Sicardy en ref plus bas.

 

Photo : NASA/JPL

 

 

 

 

 

OCCULTATION DE PLUTON EN 2002.

 

Pluton s’éloigne de plus en plus du Soleil, on s’attendait à une baisse de pression atmosphérique en 2002 lors d’une occultation.

 

Une image contenant texte, diagramme, ligne, Tracé

Description générée automatiquement

L’atmosphère venait de doubler alors qu’on s’attendait au contraire.

 

Ces occultations ont permis d’établir les profils thermiques à partir de la Terre, et cela aussi bien, ce qui est incroyable, qu’à partir des mesures in-situ de New Horizons (courbe en vert) !!!

 

 

Illustration : Dias Oliveira et al(2015).

 

 

 

 

 

 

OCCULTATION D’ERIS EN 2011.

 

Important car à l’époque, on vient de déclasser Pluton en tant que planète et on se pose la question de savoir si Eris, cet objet trans neptunien, est plus gros ou plus petit que Pluton.

 

Au Chili, lors d’une occultation, B Sicardy et ses collègues montrent qu’Eris est en fait légèrement plus petit que Pluton.

 

 

OCCULTATION DE TRITON EN 2017.

 

 

 

LES ANNEAUX DE CHARIKLO EN 2013 PUIS HAUMEA EN 2017 ET ENFIN QUAOAR EN 2023.

 

Un astéroïde (Chariklo) situé relativement loin dans notre système solaire, posséderait un double anneau, c’est la première fois que l’on détecte un tel système sur un petit corps, on pensait que les anneaux étaient réservés aux planètes ou au moins aux corps très massifs.

Chariklo a été découvert en 1997 et est un corps d’approx 240km de diamètre. Il est en résonance 4 :3 avec Uranus.

 

B Sicardy a participé à cette extraordinaire découverte.

 

Les dernières mesures donnent quelques informations sur les dimensions de ces anneaux :


Une image contenant diagramme, cercle, texte, capture d’écran

Description générée automatiquementUn anneau à 391km de la surface (diamètre de Chariklo approx 250km) de 7km de largeur. Très dense

Un anneau à 405 km (9km plus loin seulement !) de 3 km de largeur.

Les bordures des anneaux ont l’air nettes, ce qui semble indiquer un phénomène de confinement par des satellites de type « bergers » comme l’anneau F de Saturne. À suivre.

 

Il semble d’après les spectres relevés que ces anneaux seraient constitués principalement de glace d’eau.

Crédit :Braga-Ribas et al (2014)

 

 

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

 

Occultations stellaires et petits corps par Bruno SICARDY

 

Les occultations stellaires : CR de la conf IAP de B Sicardy du 7 Février 2017

 

L’aventure des occultations stellaires et la découverte des anneaux de Quaoar

 

Résonances dans le système solaire et dans les disques cours Master 2 de B Sicardy.

 

Eris se dévoile aux confins du Système Solaire

 

Éris dévoilée par une occultation

 

Découverte inattendue d’anneaux autour d’un petit corps du Système solaire

 

Un surprenant autour de Chariklo, un astronews à ce sujet.

 

 

Bon ciel à tous

 

 

Prochaine conférence SAF. : le mercredi 15 Mai 2024 (CNAM amphi Friedmann ATTENTION°) 19 H    

avec Yaël NAZÉ Astrophysicienne Université de Liège sur « L’ASTRONOMIE DU PASSÉ »
Réservation comme d’habitude à partir du 11 Avril 9h00 ou à la SAF directement.  

La suivante : le 12 Juin  :      Transmission en direct sur le canal YouTube de la SAF : https://www.youtube.com/channel/UCD6H5ugytjb0FM9CGLUn0Xw/feautured

 

Les dernières conférences SAF 

 

 

 

Bon ciel à tous !

 

 

Jean Pierre Martin 

www.planetastronomy.com

Abonnez-vous aux astronews du site en envoyant votre e-mail.